Proactivité, créativité et travail d'équipe : l'assurance qualité pour les projets ambitieux

Small 94ecd417a3f7e87fcd4f804aa1f07e67ec9c9ee531f4274a733f59e14921cfa8
Par Jean-Michel Vincent
Responsable de l'Assurance Qualité

Chez Mirego, les responsables de l’assurance qualité ne s’affairent pas qu’à trouver des bogues ; ils travaillent à créer les meilleurs produits numériques possible. Ils optimisent les processus, suggèrent des améliorations de produits, partagent leurs réflexions sur la conception, le UX et bien plus encore. Ce n'est donc pas tant un travail, mais bien une mission.

Que puis-je faire pour améliorer la qualité de nos produits ?

Voilà une question qui résume bien ma définition de tâches et Mirego me fournit l'environnement idéal pour qu’en tant que QA, je puisse proposer des solutions créatives qui me permettront d’atteindre ce but initial. Alors que certaines entreprises mesurent la performance de leurs QA au nombre de bogues trouvés, nous travaillons à trouver le moins de bogues possible. C’est pourquoi nous nous efforçons d’éliminer ceux qui sont récurrents. Notre approche est préventive, elle encourage la communication ouverte et la collaboration entre les équipes de développement et celle de l'assurance qualité.

Les trois P: Priorisation, Proactivité et Prévention

Étant donné que nos produits numériques sont utilisés dans toute sorte de contextes et sur un large éventail d’appareils fonctionnant sur des systèmes d'exploitation différents, il est pratiquement impossible de tout tester. Les possibilités sont presque infinies !

Par conséquent, il est important de prioriser les tests les plus critiques et de sélectionner les appareils les plus pertinents en fonction de la base d'utilisateurs de notre client. Un bon QA doit être proactif dans son approche et faire de la recherche sur ses utilisateurs grâce à des outils comme Mixpanel. Les informations recueillies permettront de mieux comprendre les utilisateurs ciblés et aideront à l’élaboration d’un processus de priorisation de tests. Analyser le marché d’un client vous aidera aussi à déterminer quels sont les premiers tests critiques à faire.

  • Où se situent les utilisateurs potentiels?
  • Mon client désire-t-il s’attaquer à d'autres régions comme l'Afrique ou les États-Unis?
  • Comment la technologie est-elle utilisée dans ces endroits?
  • Quels sont les comportements particuliers remarqués chez ces utilisateurs?

Inévitablement, il y aura des exceptions pour chaque projet, mais grâce à ces informations, vous pourrez hiérarchiser et définir quels sont les meilleurs tests en fonction de leur valeur ajoutée. Commencez par ceux qui ont le plus de valeur et ajustez-vous ensuite en fonction du temps et des budgets disponibles. Un truc: lorsque vous travaillez sur des projets à long terme ou sur un produit qui nécessitera de nombreuses mises à jour, développez une grille de tests. Cela aidera à maximiser les ressources et le temps de votre équipe.

L’importance de travailler en équipe

Beaucoup d’entreprises travaillent en silos lorsqu’elles développent des produits numériques. Les concepteurs s’occupent de la stratégie, les designers s’occupent du design, les développeurs codent, puis les tests de qualité se font à la toute fin par le QA. Lorsque les équipes travaillent ainsi, de manière indépendante, ça mène parfois à des rivalités et ça ne favorise pas la collaboration. Chez Mirego, les QA sont impliqués dans le processus du début à la fin. Nous participons au kickoff du projet, nous sommes impliqués dans les plans de sprint, nous recevons les commentaires des responsables de produits, mais aussi les commentaires des clients. Nous utilisons aussi JIRA pour collaborer avec les développeurs, organiser les flux de travail et planifier nos horaires de tests en fonction de la charge de travail et des avancements de l'équipe. L'adoption d'une telle approche a créé une interdépendance saine entre les équipes et fait en sorte que chaque membre se sent concerné et responsable. Cela nous pousse à exceller ensemble et à collaborer pour dépasser les attentes du public. Les QA ont les compétences et l'expertise nécessaire pour déceler beaucoup de bogues avant qu'ils ne se produisent, il est donc logique de les impliquer à chaque étape d’un projet.

L’expertise d’un QA, le QA Intelligence peut être utilisé pour améliorer les produits et optimiser les processus. En tant que QA, je comble les lacunes entre les différentes équipes et les différents projets. Certains pourraient même dire que je suis le gardien de l’expérience utilisateur, défendant toujours les intérêts de ce dernier, même si cela signifie être en désaccord avec le responsable de produit ou avec les désirs d’un client.

La promotion d'une communication ouverte et d'un esprit collaboratif entre les QA et les développeurs est primordiale. Le contrôle de la qualité est la responsabilité de toute l’équipe et ensemble, nous apprenons des erreurs passées pour améliorer la qualité des produits que nous développons. Cette symbiose dans l’équipe permet non seulement de mieux gérer la charge de travail, mais elle garantit aussi un code solide et la livraison du produit dans les meilleurs délais. Mirego est un lieu où la critique constructive n'est pas seulement la bienvenue, elle est ouvertement encouragée. Optimiser l'expérience utilisateur et la qualité d’un produit numérique fait partie intégrante de mes responsabilités.

Travaillez avec moins pour livrer plus

Même si nous travaillons dans un environnement agile, nous ne pouvons pas tout prévoir à l'avance. Parfois, les clients changent d'avis, d'autres fois c’est l'équipe qui le fait. Au cours des années, j'ai appris à devenir créatif et à travailler avec moins pour livrer plus. Faire des tests créatifs signifie trouver des moyens de tester plusieurs choses à la fois, tout en couvrant le plus de cas probables et en variant les étapes d'exécution et les combinaisons d'un test à l'autre. Avec une liste de priorités en main, les tests créatifs nous donnent l'occasion de dépasser les tests standards pour mieux comprendre comment les fonctionnalités interdépendantes réagissent dans différents contextes et scénarios.

Certaines fonctionnalités connexes peuvent être développées à plusieurs semaines d’intervalle comme par exemple un formulaire de création de compte et une page de paiement pour un site de commerce électronique. Un test indépendant de ces deux fonctionnalités n'est pas suffisant, car elles s’affectent entre elles:

  • Existe-t-il un moyen de contourner les champs obligatoires dans la création de compte qui viendra ensuite nuire au paiement d’une commande ?
  • Quelles sont les limitations de chaque page ?
  • Que se passe-t-il si ma connexion internet plante en plein milieu d’une transaction ?

Les QA doivent prévoir tous les scénarios possibles et modifier l'ordre dans lequel ces tests sont exécutés afin de déterminer si certaines actions peuvent produire des résultats inattendus. En tant que QA, je dois aimer sortir de ma zone de confort. Je fais l’effort conscient de changer ma routine et mes habitudes. Chez Mirego, aimer s’adapter au changement est un mode de vie. C'est ainsi que nous façonnons la technologie et que nous dépassons les limites des produits existants.

On dit qu’en tant que QA, «you’ve got to break it to make it», mais j'aime plutôt penser que l’assurance qualité va au-delà de cela. Je suis très fier que mon travail englobe beaucoup plus que de déceler les bogues dans nos produits numériques. Je comble des lacunes, prédis des comportements, optimise des processus, comprends la technologie et je suis l’ambassadeur des utilisateurs. L’assurance qualité contribue à solidifier le lien entre un utilisateur et une marque en plus d’optimiser les stratégies d'acquisition, de conversion et de rétention. En adoptant une approche préventive qui encourage la communication ouverte et la collaboration entre les équipes, Mirego permet à ses QA de se dépasser, d’atteindre leur plein potentiel et ultimement de créer des produits de qualité et les meilleures expériences numériques possible.